For Today - Mattie Montgomerry

Lorsqu’il était en train d’écrire son précédent album, Mattie Montgomery, leader du groupe For Today, est tombé sur un reportage sur le trafic humain et en a été bouleversé. A-t-il vécu une histoire similaire en écrivant Wake, le prochain album de son groupe qui sort aujourd’hui en Europe ? Actuellement en pleine tournée US pour le lancement de l’album, il a pris quelques instants pour répondre à nos questions.

Jérémie : Salut Mattie. Tu avais réécrit ton album précédent après avoir été bouleversé par une vidéo sur le trafic humain, et tu as souhaité parler de ce sujet sensible. As-tu expérimenté quelque chose de similaire en écrivant Wake, ou l’écriture de ce dernier s’est-elle passée de façon plus naturelle ?

Mattie : Bien que je parle de sujets très sérieux dans cet album (comme la dépression, l’abandon, le suicide), ce ne sont pas des sujets qui ont rapport à la politique ou la justice sociale, alors c’est un album plus personnel que le précédent.

Jérémie : Concernant Fight The Silence et le sujet qu’il traite, as-tu des retours sur la façon que cet album aurait pu aider ceux qui en souffrent, que ce soit de la part de fans ou de ministères particuliers ?

Mattie : En fait, il y a encore maintenant des personnes qui nous partagent comment ils ont été inspiré par ce chant pour s’investir dans cette cause. Ça a été un encouragement majeur pour beaucoup de personnes qui travaillent activement pour combattre le fléau du trafic humain et une inspiration pour beaucoup de s’investir dans le combat.

Jérémie : Revenons à Wake. Quels genres de messages souhaites-tu partager ?

Mattie : Si je pouvais réduire le message à une chose, je voudrais que les gens soient convaincus grâce à Wake qu’ils ne sont pas seuls. Je suis convaincu que quand les gens souffrent ou sont accablés, ils se sentent trop souvent seuls. Mais, quelle que soit la chose qu’on doit affronter, nous n’avons pas besoin de l’affronter seul !

Jérémie : Ce nouvel album est plus heavy que les précédents, en partie il me semble en raison de l’absence de parties de chant parlé, contrairement aux albums précédents. Pourquoi ne pas en avoir inclus dans cet album ?

Mattie : Nous avons inclus quelques parties pourtant, comme par exemple dans le chant « Bitter Roots ».

Jérémie : Je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer qu’entre les deux albums le groupe avait encore eu quelques changements de membres, avec le départ de Sam Penner. Pourquoi a-t-il quitté le groupe ?

Mattie : Parce que c’était la meilleure chose à faire pour lui.

Jérémie : Il a été remplacé par Jim Huges du groupe Colossus, mais il ne fait que vous accompagner en tournée. Pourquoi n’a-t-il pas intégré définitivement le groupe ?

Mattie : Nous aimons énormément Jim tout comme nous apprécions énormément sa présence avec nous, mais comme Jim vient de se marier, nous avons estimé qu’il était plus sage de lui laisser le temps de la réflexion si faire partie du groupe de manière intégrale était vraiment ce qu’il désirait faire.

Jérémie : Un autre changement concerne le label, en quittant Razor & Tie pour Nuclear Blast. Cela semble être un choix particulier vu qu’ils n’ont pas beaucoup de groupes de métalcore dans leur lineup. De plus c’est un groupe européen. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à signer avec eux ?

Mattie : Nous avons reçu de nombreuses propositions de labels issus du monde entier, mais Nuclear Blast est un label incroyable qui a fait du boulot impressionnant avec énormément de ses groupes. Nous avons été très emballés par leur proposition de les rejoindre, le genre de proposition qu’il était impossible de refuser !

Jérémie : Dans une interview précédente tu nous avais dit que Razor & Tie n’avait jamais interféré dans vos paroles, parce que vous leur aviez dit dès le début des négociations de contrat que ce n’est pas quelque chose que vous accepteriez. Je suis plutôt sûr que vous avez donné le même genre de conditions à Nuclear Blast. Quelle fut leur réponse à cette demande, et ont-ils par la suite tenu parole ?

Mattie : Absolument ! Razor & Tie que Nuclear Blast ont été tous les deux très compréhensifs et en accord avec notre approche créative. Ils ne s’impliquent de toute façon pas dans le contenu musical.

Jérémie : Maintenant que vous êtes sur un label européen, est-ce que vous viendrez en tournée chez nous plus souvent ? Avez-vous un projet pour venir bientôt ?

Mattie : J’espère ! Nous travaillons d’arrache-pied pour venir en Europe début 2016.

Jérémie : Merci pour ton temps ! Je te laisse le dernier mot à destinations de tes fans français, qui sont impatients de vous revoir sur scène !

Mattie : Nous aimons nos fans français ! On reviendra bientôt pour vous revoir ! De plus … merci pour la statue de la liberté, nous l’aimons beaucoup.

Partagez cet article

Tags:
Plus dans cette catégorie : « Day By Day Ruben Inzuza - Solomon »

Concernant l'auteur

Jérémie

Créateur de Beehave en 2007 avec Christelle qu'il épousera un an après, Jérémie apprécie toutes les formes du rock, surtout celles qui contiennent de la double pédale et de la saturation. Né à l'époque des pattes d'eff, il apprécie aussi tout particulièrement le glam, le thrash et le power métal, même s'il se fait chambrer à cause de ça par ceux qui sont nés dans les années 90. Et papa depuis 2015 :-)

Qui sommes nous ?

Créé en 2007, Beehave est un webzine de rock / métal dont le but est de promouvoir des artistes chrétiens.

Le site est géré par une dizaine de bénévoles venant de tous horizons, partageant la même passion pour la musique.

Nous essayons, en fonction de notre temps disponible, de chroniquer les albums qui nous sont envoyés, de nous déplacer à des concerts pour réaliser des live-reports et des photos de concert, et de publier régulièrement des news et vidéos, permettant de découvrir de nouveaux artistes.

Foire aux articles

Derniers commentaires

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être tenu au courant des jeux concours et des infos marquantes :