Bienvenue sur Beehave, le mag web bâti sur le rock
Vous n'êtes pas connecté. Identifiez-vous ou créez votre compte.
Trouvez un artiste/groupe : # 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

For Today - Breaker (2010)

Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
Écrit par Jérémie, publié le Jeudi, 26 Août 2010. Vu 1779 fois.   

Fermer la fenetre
Envoyer par mail

Votre adresse email n'est pas correcte.

  • Tous les champs sont obligatoires


Troisième album sur Facedown pour les américains de For Today, Breaker est assurément le plus accessible de tous.

For Today - Breaker (2010)Les membres de For Today se sont-ils mis à écouter du Downset de manière extensive pendant l'écriture de Breaker ? C'est en tout cas la question que je me suis posé tant l'intro et quelques autres titres font penser au phrasé rap du leader du groupe de rap-métal sus-nommé. Mais l'on peut tout simplement étendre la question et se demander ce qu'il est arrivé à For Today depuis la sortie de Portraits. Bien différent d'Ekklezia (que j'avais personnellement trouvé difficile d'accès, pour rester courtois), c'est à présent un monde qui sépare Breaker et son prédécesseur. Mais il ne s'agit pas du même genre de différence : si Portraits était une évolution du son proposé sur Ekklezia, il ne gomait pas tous les défauts du premier album, ni ne donnait envie d'être écouté en boucle indéfiniment. Du moins, pas avant une longue période d'adaptation.

Tout le contraire de Breakers, qui est savamment équilibré entre moments d'intensité que seul le hardcore sait procurer et des moments plus calmes, comme sur les quatre titres sur lesquels Mattie parle, quatre titres répartis tout au long de l'album, narrant - et expliquant - l'histoire de l'album, dédié à tous les désespérés, ceux qui n'ont pas d'espoirs, ceux qui ont eu une enfance malheureuse avec l'absence d'un père, etc. Le tout conclu par un chant de louange avec un choeur féminin et quelques guitares ... entre tout cela quelques nouveautés viennent agrémenter le tout. Phoenix est dans tout cet océan le meilleur titre, avec un grand accent mis sur la mélodie du titre, des voix, des guitares, et comporte du chant clair plutôt bien exécuté.

Plus accessible donc, mais après quelques écoutes, le sentiment d'avoir déjà entendu telle ou telle partie devient de plus en plus intense, d'autant qu'avec quatre titres chantés, il n'y a finalement que huit chant sur Breaker. Trois titres se démarquent pour proposer une expérience musicale riche en intensité (et en breakdowns bien entendus). Le premier s'agit de Seraphim avec son refrain sur lequel le groupe chante en coeur "Take your flame, ignite your world!" (prends ta flamme, illumine ton monde), magnifique. Le deuxième est White Flag, pour sa ressemblance à August Burns Red (on n'est pas loin d'une copie pour le coup), et mon préféré, j'ai nommé Phoenix, pour son côté mélodieux sur lequel le groupe se donne à coeur joie de chanter en support de Mattie.

Au final cela donne un album extrêmement facile d'accès, rythmé par quatre titres parlés guidant le contenu lyrique du reste de l'album. Une bonne idée malheureusement desservie par le manque de longévité que proposent les titres de l'album, exception faite de trois titres largement au dessus du lot.

Informations complémentaires : Label : Facedown Records
Durée : 35:19 (12 titres)
Sortie : 13 Août 2010
Genre : Metalcore

Liste des titres :
01. The Breaker's Origin
02. Devastator
03. The Advocate
04. The Breaker's Valley
05. Seraphim
06. Arm The Masses
07. White Flag
08. The Breaker's Encounter
09. Phoenix
10. Psalm Of The Son
11. King
12. The Breaker's Commission

Membres du groupe :
Sur internet :
MyspaceTwitter - FacebookPurevolume - Last Fm

Acheter l'album :
Boutique Beehave
Merchnow

 

 

Commentaires   

 
0 # manu 28-08-2010 11:08
Je le veux!!  ;-)
Répondre
 
 
0 # Steu 07-09-2010 14:44
Je trouve que cet album est moins entrainant que les deux précédents. On à l'impression de tourner en rond. Les autres nous faisaient vraiment voyager dans différents univers le tout travers des titres bien ficelés. Bref, pour ma part bien que l'ensemble de l'album est cohérent, je trouve cet album un peu trop linéaire. A écouter avec modération.
Répondre
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Newsletter

Abonnez-vous à la Newsletter Beehave !
Beehave Newsletter


Recevoir du HTML?